johid
Menu

We Love Life, We Protect It

Aucun travail ne mérite que l’on risque sa vie

La santé et la sécurité des collaborateurs sont les priorités absolues de Losinger Marazzi. En la matière, l’entreprise met en œuvre ses propres normes avec pour objectif d’atteindre le « zéro accident ».

None

Des règles vitales

Rendez-vous à l’heure de la prise de postes sur un des chantiers Losinger Marazzi : ouvriers et contremaîtres, en équipements de protection individuels, démarrent leur journée par un échauffement matinal. Après quinze minutes de préparation sportive dans la bonne humeur, tout le monde est prêt à commencer le travail.

Et il ne s’agit pas là de la seule spécificité de l’entreprise en matière de prévention Santé Sécurité ! Sur ses chantiers, Losinger Marazzi applique strictement ses douze fondamentaux. Pour ses équipes tout comme pour ses partenaires et ses sous-traitants. Ainsi, l’entreprise limite la prise de risque et garantit un environnement de travail sécurisé.

Lutter contre les addictions

En initiant une politique active de lutte contre les addictions sur ses chantiers, Losinger Marazzi renforce sa politique Santé Sécurité et propose aux collaborateurs qui souhaitent se faire aider un accompagnement professionnel et personnalisé.

Protéger des rayonnements UV

En 2018, l’entreprise déploie une nouvelle campagne de prévention contre les rayons ultraviolets et distribue aux collaborateurs du matériel de protection, comme des tubes de crème solaire. Au-delà du personnel de chantier, elle sensibilise également l’ensemble de ses collaborateurs aux risques du soleil.

Au sein de l’entreprise, les règles de prévention et de sécurité sont devenues une véritable culture, vécue à tous les échelons, des chantiers aux bureaux. Cela devrait permettre d’atteindre un nouvel objectif ambitieux : le « zéro risque ».

À lire aussi : Sécurité au travail : un job de chefs, l’affaire de tous !

None

« Nous devons construire, développer notre culture de la sécurité et de la prévention. Chaque collaborateur doit être un acteur de la prévention et doit intervenir chaque fois que nécessaire pour protéger la santé et la sécurité de ses collègues. »

Cyrille Perceau, Responsable prévention Santé Sécurité Suisse romande

Journée mondiale de la Santé de la Sécurité

En 2017, Bouygues Construction a déployé la campagne « We Love Life, We Protect It », dans le cadre de la première Journée Mondiale de la Santé et de la Sécurité (le 13 juin 2017), à laquelle Losinger Marazzi a participé.

10 000 chantiers, 100 000 participants, 80 pays mobilisés et 2582 publications sur les réseaux sociaux... Des chiffres exceptionnels pour un événement à la hauteur de l’enjeu et de l’objectif Zéro Accident. Avec une volonté d’aller encore plus loin dans le développement de la culture Santé Sécurité et dans la prévention des risques d’accidents, le Groupe met en place douze fondamentaux applicables à l’ensemble des métiers, partout dans le monde. Tolérance 0 pour les drogues et l'alcool, protections individuelles, circulation, briefings, analyse des risques, matériel… Ces standards de sécurité, issus des bonnes pratiques recueillies dans différentes entités, permettent de gagner en homogénéité et d’arriver à un niveau d’excellence partagé.

Échange de bonnes pratiques

En Suisse, Losinger Marazzi a donc mis tous ses chantiers à l’arrêt de 8h30 à 13h30. L’ensemble des collaborateurs a été réparti sur onze chantiers, en Suisse romande et en Suisse alémanique, pour un programme riche en échanges: chasse aux risques, ateliers dédiés à l’échange des bonnes pratiques et surtout rappel des douze fondamentaux.

 

Les collaborateurs racontent

Quatre collaborateurs racontent comment ils vivent la politique Santé Sécurité au quotidien. Coordination des équipes, matériel spécifique, ergonomie, ambiance entre les collaborateurs : les règles fixées par l’entreprise en matière de santé et de sécurité sont le gage de conditions de travail optimales.

Cyrille Perceau, Responsable Prévention Santé Sécurité pour la Suisse romande, se rend sur les différents chantiers en cours de réalisation pour vérifier la bonne mise en pratique des règles de sécurité et conseiller les équipes. Bruno Boos est responsable Maîtrise sur WankdorfCity II à Berne. Il prépare les modes opératoires et coordonne les contremaîtres, afin de réaliser ce projet d’ampleur dans le respect de la qualité, des délais et du budget. Tous deux nous expliquent leurs missions quotidiennes et s’arrêtent sur les principaux enjeux liés à la santé et à la sécurité au travail.

Cyrille Perceau

Bruno Boos

Verissimo Oliveira dos Santos est chef d’équipe. Il organise l’exécution du travail quotidien sur le bâtiment byte à WankdorfCity II. Manuel Suarez, maçon-coffreur, fait partie de l’équipe chargée de la réalisation des murs en béton apparent. Ensemble, ils nous parlent de leurs métiers et des mesures déployées par l’entreprise pour les aider dans leurs tâches.

None

« Nous avons du matériel adapté pour travailler comme des paniers sur roulettes ou un pistolet pour mettre de l’huile sur les coffrages. »

Manuel Suarez Lema, Compagnon, Manœuvre de chantier, maçon-coffreur, membre des Compagnons du Cervin

Manuel Suarez

Verissimo Oliveira dos Santos